aktuell news head fr

Iran FreigelassenKosovo : Farine blanche pour quotidien gris

Comme un peu partout, dès les premiers cas déclarés, le Kosovo a proclamé le confinement dans tout le pays. La peur s’est emparée de la population qui a voulu faire des réserves de nourriture, au moins pour un mois. Rapidement, le pays entier a commencé à manquer de farine… et ce sont les familles déjà défavorisées qui ont été les premières victimes.

L’église partenaire d’ACP aide depuis plusieurs années déjà environ 120 familles sur le long terme. Grâce à sa reconnaissance étatique comme organisation religieuse, les membres de l’église ont obtenu le droit de circuler et donc de poursuivre leurs visites et leurs aides. Lors de leurs visites, ils ont pu constater la peur s’inscrire sur les visages des personnes sans-le-sou quant à leur devenir. La reconnaissance et l’estime qui leur ont été témoignées en retour n’a pas manquer d’encourager vivement l’équipe à poursuivre son travail.

Grâce à l’aide d’ACP notamment, la Kosova Church a également pu venir en aide à d’autres familles, à Pristina, mais aussi un peu partout à travers le pays en collaborant avec d’autres églises locales, elles-mêmes actives auprès de leurs concitoyens. Rencontres :

Naser habite à Drenica. Il est père de cinq enfants. Sa femme est malade et il n’a plus de travail, plus de nourriture, plus de farine. Assis sur son porche, il se demande ce qu’il va advenir de sa famille dans les jours suivants. C’est à ce moment-là que notre partenaire lui a rendu visite, apportant une réponse à ses questions sous forme de nourriture, mais aussi d’espoir au-travers de la prière et de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ.

Miradie est une veuve déjà âgée. Habitant avec son fils et sa belle-famille, elle est venue frapper à la porte de la Kosova Church pour obtenir une aide. Son cas ayant été évalué, l’église lui a alloué une aide régulière. Encouragée par cette réponse, Miradie s’est proposée pour aider au travail de l’église. Malheureusement, ses liens avec l’église ont provoqué son expulsion de sa maison, mais pas son zèle pour venir en aide aux plus démunis qu’elle.