tansaniaUebersicht fr

tansania2 slMafia, malaria et guerriers maasaï

Le pays est une enclume. Certains décrivent la Tanzanie comme l’endroit le plus chaud du Globe. Ils peuvent avoir raison, pense-t-on sur les îles de Zanzibar, Mafia ou dans la métropole Dar-es-Salam.

Le climat est chaud, la situation des chrétiens tout autant

Nos missionnaires sont étroitement liés aux mouvements d’églises de Tanzanie. Ces dernières années, plus de 600 églises ont été créées. Nos collaborateurs travaillent également dans les régions à forte majorité musulmane où ils ont souvent obtenu le respect des beaucoup d’habitants. Mais la cohabitation harmonieuse qui a prévalu jusqu’à peu s’est déteriorée. Sur les îles de Zanzibar et de Mafia il est clairement devenu dangereux d’être un chrétien actif. Sur le continent aussi, les attaques se cumulent.

Mettre l’accent sur les enfants
En Tanzanie vivent de très nombreux orphelins. C’est pour eux que nous avons construit nos villages d’enfants à Morogo et Kemondo. Là, ils trouvent refuge, foyer et attention pleine d’amour. Le village d’enfants de Kemondo a aussi sa propre école qui accueille aussi des enfants de l’extérieur et propose une formation scolaire de premier ordre. Un programme d’apprentissage ouvre la voie à la vie professionnelle et permet aux étudiants de se tenir debout. A Loltepes 400 enfants maasaï peuvent suivre l’école.

Nos jardins d’enfants de Kemondo, Morogoro, Mafia et Zanzibar sont de bonnes préparations pour l’école.

Une aide concrète pour les Maasaï
Il y a encore quelques années, il était dangereux pour un Blanc de s’aventurer sur les terres des Maasaï du Nord de la Tanzanie. Aujourd’hui, nos collaborateurs sont accueillis avec joie. Notre aide alimentaire après une sécheresse a sauvé la vie à de nombreuses personnnes et a ouvert des portes pour d’autres projets.