serbienUebersicht fr

Pays recherche connexions

Belgrade s’est développée ces dernières années en une grande métropole, avec des chaînes de magasins occidentaux. Les changements spectaculaires liés à une intense activité dans le bâtiment sont aussi observables dans les zones périphériques. Mais la réalité sociale du pays est bien différente. La Serbie souffre d’un très haut taux de chômage, de corruption et des conséquences de la guerre de Yougoslavie.

Des caisses de l’Etat vides et un nombre plus important de rentiers que de salariés rend la vie des personnes âgées et des plus faibles encore plus dure. Et les quelques 600'000 Roms, dont la plupart vit dans les zones urbaines, dans des quartiers ressemblant à des ghettos, sont particulièrement touchés.

Des signes d’espoir
Mais ici et là, il y a des signes d’espoir. ACP travaille dans le pays depuis 1995 en collaboration étroite avec des partenaires locaux qui s’investissent corps et âmes pour les personnes discriminées et dans la misère.

Des convois humanitaires réguliers, la distribution chaque année des cadeaux de lAction Paquets de Noël, ainsi que des aides ponctuelles en cas de catastrophe (p. ex. lors des terribles inondations de 2014) dessinent des sourires sur les visages la plupart du temps désolés, et redonnent un peu d’espoir.

Au jardin d’enfants « Miric », aux abords d’un quartier rom, les jeunes sont encouragés, apprennent les bases d’une éducation scolaire et sont motivés à fréquenter l’école par la suite.