aktuell news head fr
indien KW 21

Inde : nourriture et oxygène

La deuxième vague du Covid-19 a durement touché Delhi, de manière inattendue. Les festivals hindous rassemblant des millions de personnes, les événements politiques, les grands mariages… tous ont été autorisés. Avec cette baisse de prudence est apparu le fameux variant indien hautement contagieux. Le système de santé s’est totalement effondré. Des images de gens luttant à chaque respiration dans la rue, de lits d’hôpitaux partagés et de crémations massives ont fait le tour du monde.

Pas de coïncidence
Pasteur A. notre partenaire en Inde a lui-même été malade du Covid-19. Mais il s’était remis avant que la deuxième vague ne se répande. « Ce n’est probablement pas une coïncidence. Dieu doit bien avoir des raisons ! », dit-il. Profitant de sa propre immunité, il décide de ne pas rester aveugle face à la souffrance de ses concitoyens.

Manque d’oxygène

Quiconque est testé positif ou a des symptôme, ne peut plus quitter la maison, même pour des achats. Des familles entières ont dû affronter la faim, enfermées dans leurs appartements. Pour celles-ci, notre partenaire a mis en place une « Corona-Helpline ». Ceux qui appellent reçoivent de la nourriture et des médicaments directement chez eux. A cela se sont ajouté trois respirateurs artificiels achetés par notre partenaire pour les personnes ayant des difficultés à respirer. Quand ceux-ci ne sont plus nécessaires, ils sont désinfectés et mis à disposition d’autres personnes. En même temps, le pasteur et son équipe ont distribué en tout quelques 1500 repas chauds dans les rues aux travailleurs journaliés.

Une fenêtre temporelle pour Jésus
Un véhicule a été achetée pour le transport des aides alimentaires, médicaments et appareils respiratoires. « Masih Ghar » (La maison du messie), le nom de l’église, figure en grand sur la petite cuisine mobile. Et un site internet a été lancé (https://projectlife.in/) Le gouvernement s’est réjoui de l’aide d’urgence des chrétiens. « Une fenêtre temporelle s’est ouverte pour faire connaître Jésus, aussi par le biais du travail social », déclare le pasteur A.

Aide pour les pasteurs et leurs familles
Actuellement le nombre de nouveaux cas recule à Delhi. La livraison de médicaments et d’appareils respiratoire diminue, mais l’action se poursuit à Varansi dans l’Utar Pradesh. En raison de l’importante demande de la part de la population, la distribution de repas chaud dans les rues de Delhi continue.

Actuellement, le soutien de notre partenaire est également destiné à certaines familles de pasteurs de petites églises de 30 à 50 membres. Avec le confinement, les rassemblements dans les églises n’ont plus lieu. Il y a donc moins de rentrées financières par les dîmes et les offrandes, et ces familles ont des difficultés à survivre. Certains responsables d’églises locales sont morts du Covid-19, laissant des familles derrière eux qui ont urgemment besoin d’aide.

Merci du fond du cœur
Le pasteur A. et son équipe remercient chaque donatrice et donateur d’ACP. « Vous nous avez aidé à faire notre travail durant cette période de grande misère. »