aktuell news head fr

Indien-Moldawien-Corona

Inde/Moldavie : Corona 2.0

Dans de nombreux pays, corona est synonyme de catastrophe supplémentaire.

Inde : Souffrances indirectes au Covid-19

Quelques travailleurs immigrés, qui ont dû rentrer à pied à la maison à cause du Covid-19, sont morts en chemin. Beaucoup de ceux qui sont arrivés avec impatience dans leur village n‘ont pas pu y entrer à cause de l‘hystérie liée au Covid. Durant le confinement, la police s’est jetée sur les passants avec des matraques. « Aucune personne ne doit être dans la rue. » La manière de gérer la situation dépend de l’agent de police. Également envers les personnes ayant urgemment besoin de nourriture ou de médicaments. L’inflation sur les produits alimentaires a rapidement pris l’ascenseur.

D’innombrables familles se font du souci pour l’hiver qui approche. Avec ACP, nous continuons de soutenir les chrétiens qui souffrent de persécution massive et des mesures prises contre le coronavirus. A côté d’une aide urgente, nous offrons une « aide à l’autosubsistance » sous la forme d’un versement unique de CHF 180.- comme base pour le lancement d’une activité commerciale (magasin, vente de légumes ...).

Moldavie
Dieu soit loué, personne n’a été touché par le coronavirus, ni dans notre home pour personnes âgées ni dans celui pour handicapés. Seuls quelques collaborateurs et membres de l’église l’ont eu. En contact avec de nombreuses personnes, notre chauffeur Alexandr a été très malade et s’en relève maintenant après deux semaines d’hospitalisation.

Nos grands défis actuels sont les besoins de la population appauvrie de Moldavie, qui souffre encore plus qu’avant avec la crise du coronavirus. En raison de la persistante sécheresse de janvier à septembre en Moldavie, il n’y a presque pas de céréales, de pommes-de-terre, de maïs ou d’huile dans le pays. Les potagers privés aussi ont dépéri.

Maintenant, l’hiver approche. Beaucoup de gens ont perdu leur emploi. Les rentes des retraités sont trop élevées pour mourir et trop faibles pour vivre. Les plus grands besoins sont aujourd’hui la nourriture et le combustible pour se chauffer en hiver.

Nous avons l‘intention d‘aider davantage de familles pauvres, de personnes handicapées et de personnes âgées. Et pour cela, nous avons besoin d’un miracle de Dieu afin de pouvoir au moins assister les habitants les plus durement touchés de notre région.