aktuell news head fr

libanonLiban : Echapper à la mort

« Dieu merci ! elle n’a pas suivi mon conseil. » La confession paternelle d’une rare valeur.

Je me trouve dans ma chambre à coucher. Soudain, l’appartement tremble, puis une explosion assourdissante. Dans le salon, ma femme crie. « La bouteille de gaz dans la cuisine » pensé-je immédiatement. Je me précipite dans le couloir pour aller voir ma femme, trébuche et me blesse au passage.

Parcourir la zone à risque
Une heure plus tôt. Ma fille de 18 ans est partie avec son amie pour la ville, à quelques centaines de mètres à peine du lieu de l’explosion. Ce sont ses dernières heures au Liban avant le départ pour ses études à l’étranger. Coincée dans un embouteillage, elle m’appelle : « Qu’en penses-tu ? Qu’est-ce que je dois faire ? » Mon conseil : « Reste sur ta route et attend que le trafic se fluidifie, même si ça doit durer deux heures. » Mais délaissant mon conseil, elle cherche un moyen de sortir du bouchon. Si elle m’avait écouté, elle et sa copine seraient très vraisemblablement parmi les victimes de cette terrible explosion dans le port.

Au boulot !
Images, vidéos et nouvelles attirent progressivement notre attention sur l’ampleur choquante des dégâts et du nombre de victimes. Nous sommes horrifiés.

Avec un petit groupe d’amis et de personnes de notre église, je me rends vers la zone de crise pour voir si nous pouvons aider d’une manière ou d’une autre. D’autres membres d’églises et des centaines de volontaires se mettent au travail pour aider à nettoyer les bâtiments, les rues et les places. Nous amenons de la nourriture et de l’eau que nous distribuons aux familles touchées. Nous distribuons aussi des bons que les gens peuvent utiliser pour recevoir des choses nécessaires au quotidien. Durant les six prochains mois, nous allons approvisionner 50 familles touchées par la catastrophe. En outre, le plus urgent est de réparer les maisons endommagées. L’hiver peut être ici aussi très froid et s’approche déjà. Nous fournissons aussi des fenêtres et des portes et aidons à les installer, à réparer les murs et autres gaines techniques. De tels travaux pratiques vont nous occuper encore un bout de temps.

Un grand merci à ACP et Néhémie, pour nous avoir mis rapidement et sans complications, des fonds à disposition pour l’aide d’urgence.