aktuell news head fr

News KW35

Sud-Soudan : eau claire et gros effets

Pour nous, l’eau propre va presque de soi. Au Sud-Soudan, par contre, elle est vitale ! Des besoins élémentaires comme boire, se laver ou cultiver un potager en dépendent.

En de nombreux endroits du Sud-Soudan, il ne pleut pratiquement jamais. Les sources tarissent et les rivières s’assèchent. Les conséquences sont dramatiques. Les récoltes se dessèchent et la faim se répand. L’hygiène corporelle est rudimentaire et les maladies se propagent. Difficile de s’imaginer, depuis chez nous, quelles différences apporte un puits pour les quelques villages environnants (env. 400-600 personnes).

On creuse un trou de 150 mètres de profond qu’on recouvre d’une dalle de béton sur laquelle on monte une pompe manuelle. Et voilà, aussi simple que cela. Les défis, dans ce pays du Tiers-Monde est d’amener le matériel nécessaire dans ces contrées reculées. Et aussi importer le béton, depuis quel pays ? Les coûts du matériel et du transport sont deux à trois fois supérieurs à ceux en Europe ! Pour un puits, il en coûte environ CHF 12'000.-.

Dans une région du nord du pays, ACP permet à plus de 4000 enfants de se rendre à l’école. Certains de ces élèves font quotidiennement jusqu’à 3 heures de marche pour venir à l’école (1 trajet). Nous envisageons aussi d’équiper ces écoles de puits.

On cherche des idées créatives
Un modèle inspirant que l’hôtel 4 étoiles "Waldhotel am Notschreipass" dans la Forêt-Noire. L’eau de la source de l’hôtel est proposée à la carte du menu mentionnant qu’elle finance le projet de puits au Sud-Soudan. L’intégralité des revenus est employée à la construction de puits au Sud-Soudan. Une idée simple qui fait une petite, mais importante différence.