aktuell news head fr

LibanonBrésil : soupes populaires toujours d’actualité

Le Brésil est touché par la pandémie de coronavirus presque comme aucun autre. Et cela a des conséquences dramatiques.

L’administration municipale de Santa Cruz estime que 5000 personnes souffrent de la faim suite à la perte de leur emploi due aux mesures de crise. Beaucoup sont désespérés, ne sachant pas ce qu’ils pourront mettre dans l’assiette le lendemain. Depuis mars, nos soupes populaires ont servi plus de 44'000 repas, sans compter les paquets alimentaires distribués qui ont assuré la survie de plus de 600 familles. Les soupes populaires ne sont pas des modèles démodés, mais bien nécessaires en ces temps difficiles.

Depuis des décennies déjà, les soupes populaires fonctionnent comme une horloge suisse. Un temps, les autorités sociales ont mis les gens devant le choix suivant : recevoir un montant mensuellement ou s’inscrire à la soupe populaire. Les gens ont choisi la soupe. Car ils savaient que la soupe n’abandonnerait pas les plus pauvres en temps plus difficiles.

Actuellement, presque toutes les églises s’engagent au Brésil. Elles approvisionnent les gens qui ont perdu leurs moyens de subsistances des suites du confinement en nourriture et en biens nécessaires du quotidien.