aktuell news head fr

Haiti news webseite facebook 26. Juli und facebook 28. Juli

Haïti : Semer l‘espoir dans des caraïbes dévastées

"Oh, merveilleux !" la collègue est enthousiaste lorsqu’elle entend parler du voyage planifié pour Haïti. Mais elle a confondu entre Tahiti, le rêve du Pacifique Sud et Haïti, le cauchemar des Caraïbes.

Haïti est à terre. En 2010, un tremblement dévastateur secoue le pays : 300 000 morts, les quelques infrastructures totalement détruites, la plupart des bâtiments à terre. Puis en octobre dernier, survient la catastrophe suivante : l’ouragan Matthew balaie une grande partie de l’île. A nouveau, des maisons, des plantations et des récoltes entières sont détruites. A nouveau, il y a des morts. Haïti est à terre, une fois encore.

Dangereuse misère
Notre trajet à travers Port-au-Prince depuis l’aéroport est un véritable choc. Sur la colline se tiennent les maisons des élites derrière de hauts murs. Mais dans la plaine, de misérables taudis et des marchés improvisés s’entassent les uns à côté des autres. Des masses de gens dans des espaces restreints, saleté et délabrement, odeurs fétides. Sur le bord de la route s’amassent les déchets à hauteur d’homme. Hommes et animaux fouillent les détritus à la recherche de nourriture. Notre chauffeur n’accepte de ralentir pour les besoins du film qu’avec réticence. S’arrêter pour photographier ? trop dangereux !

Celui qui le peut s’en va
Nous sommes là avec une équipe d’ACP/Néhémie pour visiter nos partenaires et les projets. La misère n’est pas partout aussi concentrée que dans certaines parties de la capitale. Mais dans ce pays, le plus pauvre de l’hémisphère ouest, la plus grande partie de la population lutte pour sa survie bien en-dessous du minimum vital. Il n’y a pas d’industrie, pas de travail. Celui qui le peut quitte le pays.

Haïti se trouve à la dixième place de « l’indice d’échec étatique », derrière l’Afghanistan, et devant l’Irak. Les clans corrompus au pouvoir s’enrichissent sur le peu que le pays peut encore donner. Les tâches qui incombent à l’Etat central comme la formation, la santé, les infrastructures ou la sécurité sont presque entièrement entre les mains des organisations humanitaires.

Aider dans le détail
Haïti est à terre, toujours encore. Pour combien de temps ? A vue humaine, il manque toutes les conditions nécessaires pour pouvoir remettre l’économie sur pieds. Et même si nous le voulions : ACP/Néhémie n’a pas les ressources pour changer grand-chose à vue globale. Mais plutôt pour faire quelque chose dans les petits détails, pas après pas ! Cette aide ciblée fait une différence significative pour Haïti et ses habitants. Car souvent, c’est une question de vie ou de mort (voir l’exemple ci-contre).

De l’espoir pour Haïti
Nos projets soutiennent les chrétiens locaux qui apportent un changement positif dans leur environnement direct et y apportent les valeurs chrétiennes. Nos partenaires sont des gens pleins d’abnégation pour leurs prochains. Nous les aidons à aider : directement, sans complication, et là où l’aide est la plus nécessaire. Des gens comme eux sont un espoir pour Haïti. Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Merci pour votre aide à soulager la misère et à semer de l’espoir.

Ecole secondaire Lumière
L’école Lumière de Léogâne est un projet phare d’ACP/Néhémie. Elle brille comme un îlot de sérénité au milieu du chaos. L’école secondaire, qui accueille 700 élèves, est régulièrement élue comme l’une des meilleures écoles d’Haïti. Grâce à des parrainages scolaires, les enfants de familles pauvres peuvent aussi bénéficier d’une éducation. Et maintenant, ACP/Néhémie va aussi distribuer les repas gratuitement à tous les élèves, car de nombreux parents ne peuvent pas payer la cantine scolaire.

Implantation d’églises et écoles primaires
« Pasteur ! Pasteur ! », crient les gens en agitant les bras quand le pasteur Milien de l’église pentecôtiste de Léogâne passe par là. Tout le monde le connaît et l’apprécie. En tant que partenaire, il gère les projets d’ACP/Néhémie en Haïti. Son église est une communauté vivante, un lieu d’accueil pour les personnes dans la détresse, et une école primaire, tout en un. Nous planifions de rénover les salles sombres et équipées provisoirement du rez-de-chaussée de l’église, et de les transformer en salles de classe accueillantes.

Des missionnaires pour Haïti

Les « cadeaux » les plus valeureux pour Haïti sont des missionnaires. Deux couples particulièrement bien formés, responsables confirmés de l’église pentecôtiste de Cuba sont arrivés. Ils ont quelques racines haïtiennes et l’appel de servir les Haïtiens, de soutenir les responsables d’églises locales et de bâtir le Royaume de Dieu. ACP/Néhémie soutient ce ministère financièrement.

Micro-crédits
Nous rencontrons Désir Jeaneau et Alice Sidor au marché de Léogâne. Désir Jeaneau vend des articles électroniques, Alice Sidor tient un stand de produits hygiéniques et cosmétiques. Tous deux ont pu monter leur petit commerce grâce au programme de micro-crédit d’ACP/Néhémie. Ils peuvent ainsi subvenir aux besoins de leurs familles. Une centaine de tels crédits sont constamment en circulation. EUR 100.- à EUR 200.- servent de capital de base pour lancer un petit commerce ou pour une acquisition permettant l’augmentation du chiffre d’affaire. Le prêt est remboursé en une année, avant d’être ré-attribué plus loin.

Aide en cas de catastrophe et reconstruction
L’ouragan Matthew a particulièrement touché le sud-ouest de l’île, et des milliers de personnes sont sans abri et sans ressources. Amouza Eta a courageusement pris sur elle de rassembler environ 250 familles de la région sur une colline, où elles ont établi des abris communautaires dans une relative sécurité. La chrétienne a ainsi sauvé beaucoup de vies et favorisé leur survie. ACP/Néhémie soutient ce camp provisoire avec le nécessaire. Beaucoup ont déjà pu retourner chez soi, mais vivent encore ici principalement des personnes âgées, des femmes avec leurs enfants dans des conditions précaires. Ils doivent retourner dans leurs villages aussi vite que possible. Et nous les assistons dans la reconstruction.