aktuell news head fr

Istanbul2 web

Turquie : au coeur d'Istanbul

Là où l'ouverture régnait encore il y a quelques mois, nous sommes frappés par le mépris, le rejet et la haine.

Dès notre arrivée, il nous paraît évident que la situation a bien changé depuis notre dernière visite en avril dernier. En premier lieu, nous remarquons une forte présence policière et de contrôles renforcés. Ce n’est qu’avec peine que la petite communauté chrétienne a obtenu l’autorisation de distribuer des Bibles. Et les papiers officiels n’impressionnent pas franchement les policiers. Ils ne nous restent que quelques heures à peine pour entrer en contact avec la population au travers de chants, discussions personnelles, distribution de Bibles. Quelques heures durant lesquelles nous sommes constamment dérangés par les policiers et autres prétendus journalistes. Un homme habillé de noir cherchant à faire des remous saute sur notre petit groupe de chanteurs en hurlant « Allah est grand ».

Liberté religieuse à la turque
La liberté religieuse se distingue ici particulièrement par son absence. Les même Bibles accueillies par près de 3000 personnes reconnaissantes en avril, sont aujourd’hui rejetées. La peur d’être aperçu acceptant une Bible est évidente. Les gens sont visiblement enchaînés par la terreur que leur inspire leur religion. Seules quelques discussions éparses nous permettent de prier pour quelques personnes. Mais cela nous donne la force de continuer. Cette mission m’a clairement montré comment prier pour Istanbul, pour la population turque, et pour les chrétiens d’ici.

La ville est la même – et pourtant tellement différente. Les rues et les places sont identiques – mais l’atmosphère s’est totalement transformée en quelques mois. La ville change. Si c’est pour le meilleur ou pour le pire ? cela est entre les mains de Dieu… et de nos prières.


vorwaertsPfeil Action de prières « prière explosive »