aktuell news head fr

china_wuhan_stimme_linienChine : « Ils ont besoin de Jésus ! »

Tan Ming est évangéliste à Wuhan. Quand la Covid-19 a éclatée, il est tombé malade. Il a perdu connaissance, a quitté son corps et entendu la voix de Jésus.

Tan Ming* sert comme missionnaire à Wuhan au sein l’organisation locale partenaire d’ACP. Lorsque la crise du coronavirus a démarré, il n’a pas quitté Wuhan, mais il est resté sur place pour servir Dieu avec sa famille.

Fin janvier 2020, il tombe sévèrement malade. L’hôpital, débordé, ne peut pas l’accueillir malgré sa grande détresse respiratoire. Tan ne veut pas contaminer sa famille et s’isole dans un appartement vide. Il ne peut pas bouger, pas respirer, pas manger. Il gît simplement sur le sol, jusqu’à ce qu’il s’évanouisse.

Tan Ming pense qu’il va mourir dans cet appartement. « Je me souviens avoir quitté mon corps et avoir été emmené dans un endroit où les gens se trouvaient dans deux files. L’une des deux était très longue. Je n’en voyais ni la fin, ni où elle menait. Mais je pouvais voir qu’elle se dirigeait vers un abîme sombre. Ça m’a fait peur. » Il voit aussi une deuxième file ne comptant que peu de monde. Les gens se dirigent vers un palace somptueux qu'il distingue clairement. Les portes du palace sont immenses et brillantes de clarté. « Pourquoi tous les gens sont-il dans l’autre file ? » se demande Tan. A ce moment-là, il entend la voix du Seigneur : « Tous ces gens sont morts de la Covid-19 à Wuhan. Ils vont à leur perte, parce qu’ils ne connaissent pas le Christ comme leur Seigneur et Sauveur. » Tan Ming sent alors sont cœur se briser. Il vit à Wuhan et admet n’avoir pas tout fait pour partager le message de l’Evangile. Retrouvant ses esprits, il ne perdra pas plus de temps dans cet appartement vide. Il descend dans la rue et prêche l’Evangile. « Je sais que les gens n’ont plus aucun espoir. La maladie est hors de contrôle et les hôpitaux ne peuvent pas aider. Ils ont besoin de Jésus ! »

En 2020, peu après le déclenchement de la crise, notre organisation partenaire a envoyé 50 000 masques ainsi que de l’aide humanitaire à Wuhan. Une grande partie a été distribuée par Tan Ming. Depuis le début de la pandémie, il a implanté plusieurs groupes bibliques en ville qui continuent de se retrouver dans les maisons aujourd’hui.

* nom modifié pour raisons de sécurité