aktuell news head fr

Bangladesch

Bangladesh : Miracle d'avant Noël

« Shoto Yesu amaron tore. Tini amar bondo, proti din. »
« L’enfant Jésus, dans mon cœur. C’est mon ami, chaque jour. »

Les voix des enfants remplissent l’étroit réfectoire de la Hope of Children School, dans un bidonville de Dhaka. Des voix d’enfants du jardin d’enfants à la quatrième année. Malgré des alertes à la bombe au tout début, l’école a quand même ouvert ses portes en 2008. « Les enseignantes et enseignants ne nous frappent pas. Ce n’est pas comme dans d’autres écoles », décrit une élève, « ici, apprendre est agréable, et nous sentons de l’amour. »

Noël est un moyen particulièrement approprié pour expliquer aux enfants d’où vient cet amour. C’est pourquoi on organise une modeste fête de Noël pour clore l’année scolaire à mi-décembre. Les enfants présentent leur histoire préférée de Jésus. Les enseignants distribuent de petits cadeaux, symbolisant le plus grand des cadeaux aux enfants du Bangladesh, et à l’humanité entière. Les parents musulmans et hindous acceptent que leurs enfants chantent aussi « Shoto Yesu amaron tore… » dans leur rue, aux oreilles de leurs voisins. La Hope of Children School a, elle aussi, son miracle de Noël.




Film sur la Hope for Children School:

 

BANGLADESH
Espoir au milieu du chaos
Une école primaire à Dhaka, la capitale du Bangladesh.