aktuell news head fr

philippinen Report 2 2020Bouriatie : Un quintette implante des églises

Cinq pasteurs en cours d’implantation d’églises
Bargusin. Ust-Bargusin, Kjahta. Gusinoosersk. Ulan-Ude. Des noms de lieux qui vous passent pour la première fois sous les yeux. Des lieux en République de Bouriatie, qui elle-même doit vous paraître bien étrangère.

Une stratégie à mettre en place
Je vis et travaille en Bouriatie, dans le district d’Extrême-Orient de la Fédération de Russie. Dans ce centre régional on ne trouvait aucune église libre jusqu’à quelques années à peine… sans parler des plus petites villes et villages où elles font de toute façon défaut. Une chose que l’on ne pouvait pas laisser comme ça. On ? une équipe décidée de cinq pasteurs venus des lieux précités en début d’article. Avec Andreï Berglesov, la personne de référence pour le pays chez ACP, nous avons décidé de répondre à ce manque.

Après des enquêtes fouillées, l’exploration de solutions et la recherche d’un logement, ma famille et moi avons atterri il y a quatre ans à Sakamensk, à proximité de la frontière mongole, où nous nous sommes rapidement sentis à la maison dans notre mini appartement loué.

Anciens toxicos comme collaborateurs
Nous n’étions pas laissés à nous-mêmes. Nous avons reçu le soutien d’anciens toxicomanes sortis de leur dépendance grâce à un programme de désintoxication associé à une école biblique. Des hommes qui savent ce que c’est de se noyer dans le marais de la drogue et de l’alcool, et de s’en sortir. Des hommes qui savent pertinemment que les gens ont urgemment besoin de Jésus. Des évangélistes qui investissent jusqu’à leur dernière goutte de sang pour la libération d’autres victimes.

Trampoline et clôtures
Pour commencer, nous avons organisé des rencontres hebdomadaires avec des enfants – un public reconnaissant qui saute sauvagement sur le trampoline acheté spécialement pour eux. C’est ainsi que nous sommes entrés en discussion avec leurs parents. En outre, nous nous sommes souvent engagés pour le bien-être de la ville, là où c’était nécessaire. Nous avons monté des clôtures, trimé dans les potagers, nettoyé la ville de ses ordures et bien d’autres choses encore.

La combinaison de ces « prédications » pratiques, des prières et de l’aide de Dieu ont conduit au développement de notre église. Certains des membres ont alors commencé à prendre des responsabilités. Ils se sont investis dans différents domaines. En parallèle, nous partageons aussi le précieux message de manière verbale deux fois par an avec le renfort d’équipes d’évangélisation de l’école biblique d’Angarsk. De plus, nous avons ouvert un centre de soins où trois femmes sont sur le point de se détacher des dépendances passées.

Quatre années sont déjà derrière nous. Durant cette période, grâce à l’aide de Dieu et au soutien d’ACP, nous avons déjà pu concrétiser une partie de notre vision : installer une église qui brille dans la grisaille de la ville.