aktuell news head fr

laos therapeutikumLaos : Bible thérapeutique

La Bible, par contraste à la doctrine lao-communiste, fait des miracles.

La Bible peut produire des choses qui sont comme des raisins doux dans l’amer portion de riz quotidien des chrétiens des montagnes au Laos.

Mae Mawh de Sebanghieng dépérissait à l’hôpital de Savannakhet en raison d’un diabète sévère jusqu’à ce qu’on la renvoie à la maison pour y mourir, son cas étant jugé sans espoir. Là, c’est la dramaturgie : ses enfants pleurent et restent suspendus à ses lèvres pour ne pas manquer les derniers mots de leur mère. Mais une des filles est chrétienne et met fin à la scène, et au lieu de cela elle se met à lire la Bible à sa mère durant plusieurs jours… avec pour effet la guérison totale de cette femme.

Ting est malade depuis des années et incapable de travailler. Mais un membre de la famille lui lit régulièrement la Bible, ce qui l’amènera à la guérison de sa maladie chronique.

On, du village Nongkhon, est désespérément analphabète, mais pas aux yeux de Dieu. Celui-ci lui envoie sans arrêt des rêves avec de claires références bibliques. C’est son mari, versé dans la lecture, qui lui déchiffre ces textes et l’aide à comprendre le message de Dieu.

Sumalee, de Nongkhon, est frustrée, parce qu’analphabète, elle ne peut pas lire la Bible. Elle demande l’aide de Dieu. Elle ne va pas intégrer l’abc d’un coup, mais elle l’acquiert dans un laps de temps particulièrement court ; et maintenant, elle peut lire la Bible.

Siha de Nongkhon a un cheveu sur la langue et ne connaît l’école que de nom. Mais il a une relation avec Jésus. En moins de trois mois il parvient à lire la Bible en laotien et se retrouve guéri de ses troubles du langage.

La Bible a quelque chose de thérapeutique qui nous a été envoyé par Dieu au-travers d’Esaïe (55v11) : « Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche : elle ne revient pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que je désire, et rempli la mission que je lui ai confiée. »