aktuell news head fr

Ukraine Gemeindegrndungen Ukraine : le réveil oublié

La Syrie fait les grandes lignes, l’Ukraine est oubliée, même si la guerre se poursuit, que des gens souffrent et meurent. Ce dont on ne parle pas non plus, c’est le réveil spirituel qui y prend place.

Notre collaborateur est revenu de mission dans l’est de l’Ukraine. « Durant les derniers jours de mon engagement, après court cessez-le-feu, les bombardements sur la ligne de front ont recommencé », nous dit-il. Mais il y a aussi un « bombardement » spirituel.

« J’ai enseigné dans les deux écoles bibliques soutenues par ACP. C’était très enthousiasmant de voir avec quel sérieux et quelle ardeur les étudiants suivent les cours. Tous les diplômés vont soit rejoindre un programme d’implantation d’églises existant, soit en lancer un nouveau. »

Ce qui signifie pour eux de non seulement abandonner le luxe, mais également de faire avec les privations et le danger. Car le travail se fait le long de la ligne de démarcation entre l’Ukraine et la zone séparatiste. À tout moment, une bombe ou un sniper peuvent mettre fin à une vie. Mais ça ne les arrête pas pour autant.

Plein de joie, notre collaborateur poursuit : « Plus de 30 nouvelles communautés ont déjà vu le jour, et plus de 50 villages accueillent régulièrement des cultes auxquels participent parfois plus de 100 personnes. »

Chacune de ces deux écoles bibliques, relativement courtes, forment environ 50 personnes deux fois par an. Comme tous s’investissent ensuite dans l’implantation d’églises, nous avons vu naître un nouveau problème, plutôt réjouissant : alors que les églises croissent et les salles de réunions manquent.