aktuell news head fr

Tuerkei Goettliche Grenzkont

Turquie : contrôles divins aux frontières

80 candidats iraniens et afghans au baptême autour d’une piscine, quelque part en Turquie. Des gens qui voulaient fuir plus loin vers l’Europe sont devenus des agents de multiplication pour Jésus aux frontières turques.

Cet été, quelque part en Turquie, le collaborateur d’ACP « hérite » d’un groupe de prière composé de dix Iraniens. En fait, il a surtout les Afghans en ligne de mire. Sans plus tarder, il motive son groupe pour la mission. Durant des semaines, ils distribuent des Nouveaux Testaments dans la rue et invitent les gens au groupe de maison. Maintenant, il y a un problème : l’appartement de notre missionnaire n’est pas assez grand pour accueillir 120 personnes.

De nouveaux défis
La soif qu’on ces jeunes chrétiens pour la Parole de Dieu est immense, comme le sont les défis du couple missionnaire. Même si cela dérange les voisins, groupes de maison et cours Alpha sont organisés tous les jours. Pour les cultes du dimanche, une salle est louée. Les groupes de maisons et cours alpha restent ainsi plus confinés et ne font pas de bruit. Les gens expérimentent d’authentiques transformations dans leur vie au-travers de Jésus.

Guérison
Début décembre, notre collaborateur prie pour Leila*. Celle-ci s’est enfuie loin de son mari violent vers la Turquie avec ses deux plus jeunes enfants. Sa vie est marquée par la souffrance. Elle est à la recherche de protection. Dans sa région, la tradition exige l’excision des filles à 12 ans, et leur mariage à 14 ans. Leila et sa fille aînée ont passé par là. Mais elle fera tout pour éviter cette torture à sa plus jeune fille. Alors qu’approche le 12ème anniversaire de celle-ci, la mère prend la fuite avec ses enfants. Dans le groupe de maison, elle vit une guérison intérieure et parvient à pardonner à son mari. Les changements sont évidents pour tous : elle commence à rayonner, et se met à porter des vêtements clairs.

Beaucoup de musulmans en exile expérimentent l’amour de Dieu et la guérison. Ses « frontières » spirituelles sont toujours ouvertes. Notre collaborateur prévoit les prochains baptêmes pour début 2017.

 

* nom modifié pour raisons de sécurité