aktuell news head fr

Aufgebahrt

Russie : La mort en Sibérie

Ils ont écrit sur la Bible avec le sang de la victime : « Chrétiens, nous allons tous vous tuer ! »

14 décembre 2015. La nouvelle nous a frappé comme un éclair dans un ciel bleu : deux de nos étudiantes à l’école biblique ont été assassinées. A Trugenevka, nous enterrons l’une de nos plus jeunes missionnaires. Valentina aurait eu 18 ans dans trois jours. C’est à Tajschet qu’à lieu le second enterrement. Katharina avait 29 ans. Les deux femmes avaient récemment rejoint un village de la région d’Irkutsk avec un autre étudiants pour y établir une nouvelle église.

Un couple vient aux réunions. Assez rapidement, la femme prend une décision pour Jésus. Puis plus aucun signe d’eux. La peur peut-être, à cause des rumeurs répandues par l’église orthodoxe sur ces envahisseurs indésirables et sectaires qui volent les maisons et les enfants. Dieu sait ce qui est arrivé au mari ; il est devenu aggressif envers son épouse. Le 13 décembre, les deux jeunes étudiantes sont en visite chez elle et prient pour elle. Le mari débarque soudain, menace sa femme et frappe les filles avec une barre de fer. La femme s’enfuit et appelle la police. Mais le temps d’arriver, les deux étudiantes sont mortes. Assassinées, coupées à la hache, leurs membres jetés dans le poulailler et ce texte écrit sur la Bible avec le sang des victimes : « Chrétiens, nous vous tuerons tous ! »

A l’enterrement de Valentina à Turgenvka, presque tout le village est là. Les célébrations sont si touchantes qu’à la fin, 15 personnes se tournent vers Jésus. Lors de la deuxième cérémonie, la présence de Dieu est palpable. Avant que le cercueil ne soit refermé, 10 personnes s’avancent pour donner leur vie à Jésus. Parmi eux, la sœur de Katharina, baignée de larmes. Elle déclare : « Je veux poursuivre ce que ma sœur n’a pu terminer. »

La mort de Valentina et de Katharina n’a pas été vaine. Avec l’aide de Dieu nous n’arrêterons pas d’annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ aux populations non-atteintes de la Taiga.