aktuell news head fr

Sibirien Report 1 2020

Nigeria : les assassinats se poursuivent

Au Nigeria, les attaques sanglantes des extrémistes musulmans (Boko Haram, Éleveurs foulanis) se poursuivent depuis de nombreuses années. On enregistre une augmentation effrayante de ces meurtres. Les morts doivent maintenant être enterrés dans des fosses communes.

Notre intervention au niveau politique, notamment auprès du gouvernement fédéral allemand, est restée lettre morte. Nous sommes donc de retour au Nigeria. Deux collaborateurs sondent les meilleurs moyens de venir en aide aux chrétiens persécutés du pays.

Gashish, à environ 50 km au sud de Jos, le chef-lieu de l’État du Plateau. C’est là que les collaborateurs d’ACP, encadrés par une forte protection policière, visitent une église fraîchement reconstruite par la communauté locale. Une église détruite par les Fulanis voici deux ans. Des douzaines de personnes avaient perdu la vie. C’est dans une école que les survivants ont trouvé refuge. Ils cherchent à reconstruire leurs maisons… et leur vie. Gashish est presque une exception. Beaucoup de villages ont été complétement délaissés par les chrétiens.

Lors d’une conférence rassemblant plus de 100 personnes, dont la plupart pasteurs, la vue d’ensemble s’est précisée : Nous avons entendu de terribles témoignages d’attaques meurtrières qui ont bousculé la vie de la plupart des participants de façon dramatique. Et contrairement à la version « officielle », il ne s’agit pas d’une de ressources, mais bien d’une volonté de nettoyer le centre du Nigeria de ses chrétiens.

Nous considérons qu'il est de notre devoir de maintenir nos contacts avec les chrétiens persécutés au Nigeria et de se lancer dans une aide concrète. La promesse que cette visite ne serait pas la dernière a été accueillie avec beaucoup de joie.