aktuell news head fr

syrien kirche website

Kobané, Syrie : première église enregistrée depuis des décennies

Dans la ville précédemment occupée par l’EI, l’église chrétienne « Church of the Brethren », a été inaugurée en septembre. Cette communauté officiellement enregistrée est la première du genre depuis presque 100 ans.

Nouveau départ historique
Il y a 30 ans, la dernière église était détruite, il y a 55 ans, le dernier culte était célébré : une cérémonie orthodoxe ponctuelle. Au cours des dernières années, les chrétiens de Kobané se sont retrouvés dans des maisons privées. Depuis quelques semaines, la nouvelle église a été enregistrée officiellement, et le culte d’inauguration a été célébré dans le nouveau bâtiment. « Nous avons ouvert cette église avec l’aide de Dieu… et l’autorisation des autorités de Kobané », confirme le pasteur. ACP a soutenu et accompagné la construction du
bâtiment de l’église.

Durant l’inauguration, une minute de silence a été respectée en mémoire des victimes de la guerre. Un responsable de l’église a dit : « L’ouverture de cette église est le résultat de la résistance de Kobané. Des centaines de Kurdes et d’autres personnes de la région ont donné leur vie pour Kobané. Cette ville est la clé de la liberté pour le Moyen-Orient. La vie communautaire et publique a redémarré aujourd’hui à Kobané.

Pas terminé pour autant
Kobané a gagné une notoriété mondiale lorsque les Kurdes de Syrien ont triomphé de l’EI en 2014. Depuis, la ville est devenue un symbole de la résistance contre l’EI. A Kobané vivent aujourd’hui environ 300 chrétiens, dont quelques-uns qui ont fui Afrin en début d’année et ont trouvé refuge ici. La foi chrétienne a ici une très longue histoire. Il y a déjà eu des églises à Kobané, de nombreux réfugiés arméniens fuyant le génocide dans leur pays se sont établis à Kobané en 1915. Mais ils ont été forcés de se convertir à l’islam. La pression et les restrictions du gouvernement et de la société ont empêché les chrétiens de vivre leur foi ouvertement et en tout sécurité. Depuis 2014 et l’assaut de l’EI, beaucoup de musulmans kurdes ont embrassé la foi chrétienne. L’EI a profondément remis leur propre foi en question.

« Au nom de la démocratie, ici à Kobané, toutes les religions, les groupes ethniques ou les nationalités doivent pouvoir vivre ensemble, prier ensemble et se soutenir mutuellement », a déclaré un membre du mouvement démocratique. Si la nouvelle église est une merveilleuse nouvelle, la situation des chrétiens en Syrie demeure critique. Ceux-ci se retrouvent souvent pris en étau entre les différentes autorités. Et il difficile de prédire de quoi sera fait l’avenir de ce pays encore en guerre.

Sources : Kurdistan24, Smartnews Agency, persecution.org, abouna.org, sources propres
Photo : abouna.org