aktuell news head fr

news verfolgung weltweit 1

La persécution à travers le monde

Egypte : La prière est-elle un crime ?
Le gouvernement égyptien a fermé 4 églises dans la province de Minya au sud. Il y a peu, l’archevêque copte-orthodoxe de la région a brisé le silence : « Nous nous sommes tus durant deux semaines après qu’une église ait été fermée, dans l’espoir que les autorités fassent leur travail étatique. Mais ce silence n’a conduit qu’au pire, comme si la prière était devenue un crime. » Et d’expliquer encore : « Ce qui s’est passé ces dernières semaines ne s’était plus vu depuis des années : des églises ont été fermées, les chrétiens coptent ont été attaqués et leurs possessions détruites. »

Les autorités de Minya n’ont pas encore réagi à ces allégations. Bien que le gouvernement égyptien ait promis à maintes reprises de protéger les chrétiens contre ces violentes attaques, les coptes déplorent ces derniers temps plus souvent encore, que ce qui a été entrepris pour garantir leur sécurité n’est pas suffisant.

Inde : cultes interdits dans dix églises
La police et les autorités de l’Etat du Tamil Nadu ont décrété que dix églises ne pourraient plus célébrer de culte, comme l’annonce Morning Star India. Selon les informations du responsable des églises, des extrêmistes hindous ont exercé une pression sur les autorités pour que les églises soient au bénéfice d’une autorisation spéciale – évidemment particulièrement difficile à obtenir. Le processus peut prendre de six mois à plusieurs années. Cet été, des membres d’un groupe nationaliste hindou avaient déjà attaqué un bus qui emmenait des enfants dans un camp chrétien.

Soudan : cinq pasteurs arrêtés au milieu du culte
Après qu’au moins 25 églises aient été dévastées à Khartoum, la capitale du Soudan en février dernier, et que des responsables d’églises aient pour la première fois écrit une lettre ouverte au président, cinq nouveaux pasteurs de la Sudanese Church of Christ ont été arrêtés. Ils avaient refusé de mettre fin aux cultes dans leurs églises. « L’officier de police Nagmadeen Badradeen est entré dans l’église de Thawra et a interrompu le service. Il a ordonné aux responsables de mettre fin au culte et de fermer l’église. Puis ils ont humilié les pasteurs et les ont emmenés au poste de police », raconte World Watch Monitor.

De tels incidents ne sont malheureusement pas nouveau, mais ils nous rendent tristes à chaque foi. Nous ne cessons de prier pour nos frères et sœurs dans la foi.
Inscrivez-vous, vous aussi à notre lettre de prière hebdomadaire ici.


Sources : Livenet.ch / worldwatchmonitor.org / Morning Star News
Image : worldwatchmonitor.org