aktuell news head fr

Eritrea TuerErythrée : les arrestations se multiplient

En mai, la police a mené une razzia dans une église non-enregistrée. Au moins 122 chrétiens ont été arrêtés pour avoir prié à Dieu et chanté Ses louanges.

Les prisonniers, dont Fikadu Debesay et son mari, se retrouvent dans un camp au nord d’Asmara et doivent supporter l’épouvantable chaleur du désert. En août, Fikadu est décédée en prison pour des raisons peu claires. Lors de ses funéraille, ses proches ont découvert ses blessures au visage et sur les mains.

Des témoins oculaires parlent de signes de maltraitance ou de violents coups de soleil, qui ont conduit à sa mort prématurée.

Beaucoup de chrétiens se rencontrent en secret pour vivre leur foi. En Erythrée, à côté de l’Eglise Orthodoxe, l’Eglise catholique, l’Eglise Evangélique-Luthérienne et le Sunnisme (islam) sont officiellement admis.

Depuis 2002, les minorités restantes, comme les églises libres, sont devenues les cibles de la police, et les membres sont jetés en prison. Tous les mois, des chrétiens sont emprisonnés dans des conditions inhumaines qui conduisent à la dépression. En 2017, l’Erythrée figure au 10ème rang des pays où la foi coûte le plus sur l’index de persécution. La situation semble s’être légèrement améliorée, puisqu’elle figurait au troisième rang un an plus tôt. Mais elle reste brutale pour toutes les personnes concernées.

Source : morningstarnews.org