aktuell news head fr

Irak Schrecklicher Jahrestag Irak : Souvenirs dramatiques

Cette semaine, nous commémorons un tragique anniversaire. Il y a environ deux ans, des dizaines de milliers de chrétiens ont dû fuir la ville de Mossoul et les environs de Ninive.

Dans leur avancée militaire vers ces villes, les terroristes de l’EI ont détruit monastères, églises et cimetières chrétiens. En ville, ils ont marqué les maisons des chrétiens et leur ont laissé ce choix : payer un impôt de « protection », la conversion à l’islam, la fuite... ou l’épée. Les images de ces événements tragiques sont encore dans nos mémoires. Et le symbole « Noun » (N en arabe = Nazaréen = Chrétien) peint sur les murs des maisons est depuis devenu non seulement la marque de l’horreur vécus par les chrétiens de cette région, mais aussi un signe de solidarité à travers le monde pour nos frères et sœurs au Moyen-Orient.

Dans de nombreux endroits, les déplacés organisent des célébrations du souvenirs autour de pièces de théâtre ou de marches silencieuses dans les rues. Ils prient pour la libération de ces villes toujours entre les mains de l’EI. Car le plus grand souhait des réfugiés est de pouvoir retourner chez eux au plus vite.

Les expulsions systématiques des chrétiens de Mossoul ont commencé entre le 10 et le 17 Juin 2014, alors que la région de Ninive a été « purgée » de ses chrétiens entre le 6 et le 7 août de la même année. Ces régions ne sont pas seulement des centres chrétiens, mais surtout de véritables bastions historiques du christianisme en Irak à travers les siècles.