aktuell news head fr

Demo BochumAllemagne : manifestation contre la persécution des chrétiens

La persécution des chrétiens n’est depuis longtemps plus une affaire lointaine. Les chrétiens sont aussi persécutés en Europe, bien que pas aussi souvent et violemment qu’en Syrie sous les coups de l’EI, ou au Nigéria par Boko Haram. Le 26 mars 2016, ACP a ramené sur le devant de la scène la thématique de la persécution des chrétiens lors d’une manifestation à Bochum, Allemagne. Avec les organisateurs, environ 700 participants ont montré un fort signe de solidarité avec les chrétiens persécutés à travers le monde.

Partout, la persécution des chrétiens grossit, et elle est arrivée en Europe, en Allemagne. Dans des centres de réfugiés allemands, les réfugiés chrétiens sont embêtés voire maltraités par d’autres réfugiés. La marche du 26 mars 2016 dans les rues de Bochum a été une expression de solidarité avec les chrétiens du monde entier qui souffrent pour leur foi. Des témoignages de victimes de persécutions et des prières communes ont agrémenté l’événement auquel ont pris part environ 700 personnes.

La situation des chrétiens persécutés n’est pas devenue insupportable qu’au Proche-Orient. Dans beaucoup – trop – de pays du monde, les chrétiens sont persécutés. Même en Occident dit chrétien, les croyants sont attaqués pour leur foi. C’est ce qu’ont rappelé plusieurs intervenant, notamment Pawel Sturz et Johannes Dappen (tous deux d’ACP) durant le défilé dans les rues de Bochum. Le président d’honneur d’ACP, Waldemar Sardaczuk, a mis au défi les passants de repenser à leur propre vie de foi et à se positionner fièrement comme chrétiens. Les participants se sont exécutés notamment en lançant des prières communes et des chants spontanés. Le point fort de la journée fut un temps de prière commune à genoux dans les rues en faveur des chrétiens persécutés.

Après la marche, les participants se sont rassemblés sur la Husemannplatz pour écouter – entre autres – l’histoire d’un pasteur ukrainien. Celui-ci a expérimenté dans son propre corps ce que signifie être à la merci d’hommes armés pour la seule raison de sa foi. Un autre point fort fut la mention de la persécution des chrétiens dans les centres de réfugiés allemands. Des attaques contre les chrétiens motivées par la religion n’ont pas été perçues comme telles, ont été minimisées ou alors totalement incomprises. La manifestation visait aussi à exiger des autorités politiques davantage de protection pour les chrétiens et les autres minorités.