27. Mai 2022

Héros inconnus

UKRAINE
Leurs noms ne figurent dans aucun journal, ils ne sont pas interviewés à la télévision. Ce sont des héros inconnus. Pour ACP, c‘est un privilège de se joindre à eux pour aider les réfugiés d‘Ukraine.

Nikolaï Kolois est originaire de Sarny en Ukraine ; il a 55 ans. En 2019, il a contracté un cancer et a été renvoyé de l‘hôpital chez lui pour y mourir. Mais les choses se sont passées autrement. Il déclare : « Jésus-Christ m‘a guéri ! » Par gratitude, Nikolaï met sa vie nouvellement offerte au service de ses semblables.

En tant que l‘un des courageux coursiers d’ACP, il achemine des biens de première nécessité dans les régions occupées de l‘est de l‘Ukraine. Il va chercher les choses dans l‘entrepôt central et les amène jusqu‘au Donbass. Le retour est à chaque fois incertain. Pourquoi fait-il cela ? « Je veux transmettre concrètement l‘amour de Dieu dont j‘ai fait l‘expérience. » Récemment, il nous a envoyé une vidéo. On y voit un profond cratère fumant dans la rue et, tout autour, des maisons détruites. Si Nikolaï avait été à cet endroit cinq minutes plus tôt, la bombe l‘aurait tué lui aussi. Une fois de plus, Dieu a préservé sa vie.

Le centre ACP de Nidda a déjà accueilli et placé plusieurs familles de réfugiés. C‘est le cas d‘Aljona, qui a atterri chez nous « par hasard ». Elle vient de Belajuzerkav dans le district administratif de Kiev. Après des jours passés dans la cave, elle a entrepris le long voyage vers la Pologne avec sa petite fille et sa sœur. Après un jour et demi d‘attente devant la frontière polonaise, elles ont enfin pu la franchir. Mais la Pologne était depuis longtemps surchargée. Elles ont donc décidé de poursuivre leur route vers l‘Allemagne, où elles ne connaissaient personne.

Deux autres femmes et leurs enfants, qu‘elles avaient rencontrés en Pologne, les ont rejoints. En s‘arrêtant à une station-service, elles ont rencontré des personnes d’ACP qui venaient de récupérer des réfugiés en Pologne pour les emmener à la centrale de Nidda. Ils ont proposé à Aljona de se joindre à eux. Un voyage vers l‘inconnu ! Aljona : « Je m‘inquiétais beaucoup de savoir dans quel genre de cercles nous allions arriver. Quand j‘ai vu à quel point ces gens étaient gentils avec nous, j‘ai été très soulagée. » ACP a placé les réfugiés accueillis dans des logements privés. Les quatre femmes ukrainiennes et leurs enfants vivent désormais tous chez une femme au grand cœur et à la grande maison. « Je remercie Dieu chaque jour de me permettre d‘être ici », ajoute Aljona.

Le conflit violent en Ukraine a déclenché un incroyable élan de solidarité de la part de la population. Des centaines de tonnes de dons en nature ont afflué dans les entrepôts de nos centrales. C‘est là que nos collaborateurs, soutenus par de nombreux bénévoles, ont réceptionné les marchandises, les ont triées, emballées, chargées et envoyées à nos partenaires en Ukraine ainsi qu‘en Pologne, en Moldavie et en Roumanie voisines.

Des centaines de réfugiés, en majorité des femmes avec des nourrissons, des enfants et des adolescents, cherchent la sécurité et la protection en Moldavie depuis le début de la guerre. Dès le début, l‘équipe de notre partenaire de longue date, le pasteur Viktor, s‘est tenue jour et nuit à la frontière avec des bus, par des températures négatives. Jusqu‘à présent, ils ont déjà amené plusieurs centaines de personnes frigorifiées, affamées et traumatisées dans notre centre de Sarata Galbena. Là, des lits, des douches, du matériel de secours et des repas sont à leur disposition. À la clôture de la rédaction, des centaines de tonnes de biens de première nécessité avaient déjà quitté les entrepôts d’ACP en direction de l‘est.

Afin de désengorger le centre de Sarata Galbena et de pouvoir offrir un logement temporaire à davantage de réfugiés, les halles d‘un futur camp d‘enfants sont maintenant aménagées à grande vitesse. Des dortoirs, des installations sanitaires et des cuisines sont en cours de construction. Dans la région environnante, ACP a également financé l‘achat de biens immobiliers pouvant accueillir de nombreuses familles.

À Sarata Galbena, ACP gère également une boulangerie pour approvisionner les nécessiteux locaux. L‘année dernière, nous avons investi dans quatre nouveaux grands fours. Désormais, les réfugiés peuvent être servis, en plus des habitants. Grâce aux fours, nous avons pu doubler la production. Chaque jour, 1500 pains sont distribués à un guichet devant lequel les personnes font la queue.

Notre partenaire s‘est rendu à Odessa avec un camion chargé de pains et d‘autres denrées alimentaires. Les biens de secours ont été distribués à la population de la ville et des villages environnants. Ici, la misère est grande, mais l‘espoir est aussi apporté avec les pains. Dans les caves où les gens se sont réfugiés pour se protéger des bombes, Viktor apporte la Bonne Nouvelle, chante et prie avec les gens.

Via notre partenaire Daniel Jonas, ACP a également soutenu des organisations actives à deux postes-frontières ukrainiens avec la Roumanie : à Sighetul Marmatiei, par exemple, au travers de la Fundaţia Solomon, qui possède des camps de vacances avec 250 lits. Les fugitifs reçoivent des repas chauds, peuvent prendre une douche, laver leurs vêtements et en reçoivent de nouveaux si nécessaire. Après quelques jours de repos, ils souhaitent généralement poursuivre leur voyage vers l‘ouest et reçoivent à cet effet des billets de bus ou de train. La fondation s‘occupe également des réfugiés sur le sol ukrainien : si la barrière reste baissée pendant plusieurs jours, ils traversent avec des couvertures, de la nourriture et des boissons chaudes.

Et dans tout cela, il y a toujours l‘occasion de partager pleinement l‘Évangile et de permettre aux gens de faire l‘expérience de l‘amour de Dieu de manière pratique.



S'informer

Tout engagement commence par l'information. Nous avons plusieurs offres gratuites pour vous, numériques et imprimées. Restez à tout moment à jour.

Slogan Footer
Sprachwahl DE / FR / EN